Le jardin botanique l’Albardinal

Almería a été la destination choisie pour la publication du premier article pour Robuste. Nous avons capturé un paysage aride entourée par la mer et la lumière intense qui règne dans cet environnement. C’est surprenant comme dans un environnement contraire se développent la multitude d’espèces végétales qui créent un paysage unique. Nous ne pouvions pas manquer le Jardin botanique “El Albardinal”. Le jardin se trouve à Rodalquilar, ancien village dédié à l’extraction d’or, qui après un intense processus de rénovation il s’est reconverti en centre de gestion du milieu ambiant du Parc Naturel Cabo de Gata-Níjar… et qui mieux qu’eux pour expliquer tout ce qui se trouve dans ce jardin botanique.

EL ALBARDINAL

Dans le Jardin Botanique L’Albardinal on trouve une représentation des principales formations végétales des terres basses de la province d’Almeria et ses chaînes de montagnes côtières, groupées de la forma suivante:

La végétation liée au climat représente les formations végétales naturelles exclusives des zones semi-arides de la Péninsule Ibérique. Dans ce secteur du jardin on peut apprécier comment se dégrade la végétation à mesure que les conditions écologiques se voient altérées. Ainsi dans les premières parcelles on trouve les formations végétales climatiques (stades maximum de la végétation dans les conditions ambiantes régnantes) et qui dans la nature occupent les localisations plus favorables: palmeraies, chênaies, jujubiers et formations de péri-ploque.

En descendant le parcours on trouve les communautés qui représentent des étapes de majeure dégradation (sparte, buisson, thym et herbacés vivaces) qui s’installent quand les conditions laissent d’être très bonnes, dues des procédures anthropiques ou à des causses naturelle.

La végétation liée aux sols spéciaux se développe quand les conditions de sécheresse, sol, salinité… dominent sur les conditions ambiantes du lieu. Ces ambiances si restrictives pour la végétation en générale permettent seulement le développements de plantes avec une série d’adaptations très spécifiques à ces conditions spéciales. Dans notre parcours sont représentés les secteurs dédiés aux dunes et plages, marais salants, zones de plâtres, rochers et mares entre autres.

Les plantes menacées, rares ou endémiques

L’énorme diversité des sols et les conditions climatiques exceptionnelles ont été à l’origine de l’apparition d’une flore singulière et, de ce fait, rare sur le continent européen. Nombreuses sont donc les espèces exclusives (endémiques) de ce lieu dans le monde.

Les cultures traditionnelles 

Ils sont le résultat de l’intense activité développée par l’homme qui a su tirer profit de ce que la Nature lui offrait, sélectionnant cultures et variétés que supportent ces dures conditions, occupant les zones plus favorables et semant selon les cycles que les conditions climatiques lui exigeaient.

Les cultures de terrain non irrigué ont pu s’intégrer dans le paysage donnant lieu à des steppes très voyantes. Elles sont principalement de graminées (orge, blé, avoines et maïs) et en moindre mesure légumineuses (Luzerne comme fourrage et autres pour la consummation humaine comme pois chiche et lentilles).

L’arboriculture fait aussi partie du paysage agricole de ce territoire donnant ombre, bois et aliment. Figuiers, oliviers, amandiers, caroubiers, grenadiers, mûriers apparaissent cultivés en terrain non irrigué, profitant des eaux occasionnelles de sabins. En terrain irrigué, se mélangeant avec les cultures de jardin potager, on trouve des orangers, citronniers, pruniers, poiriers, abricotiers… Le potager traditionnel de primeurs avec verdures et légumes, aujourd’hui pratiquement abandonnée, est le souvenir d’une agriculture d’irrigation introduite par les arabes cela fait plus de mille ans. On peut y trouver piments, tomates, fèves, pommes de terre…

Les plantes utiles

Les hommes ont appris petit à petit à utiliser de nombreuses plantes sauvages qu’ils trouvaient dans leur environnement. Toutes ces connaissances font partie d’un patrimoine culturel qui ne doit pas disparaître.

Palmiers, cactus et crassulacées

DSC00586 DSC00791

Dans cette partie, vous trouverez une exposition d’espèces originaires d’autres parties du monde adaptées à vivre dans des conditions d’aridité extrême. Le réseau de jardins botaniques en espaces naturels protégés prétend développer et appliquer la stratégie mondiales pour la conservation de la nature et la convention sur la diversité biologique. Ses efforts se centrent dans la connaissance, conservation et exposition des plantes existantes en Andalousie, auxquels participent chacun des intégrants du réseau de jardins à la flore et végétation locale. Les objectifs à accomplir de la part du jardin botanique L’Albardinal dans le secteur menacée et endémique du secteur almérien et sa divulgation au travers de programmes d’éducation pour la conservation et usage public.

[Rodalquilar est situé à 40 km d’Almería et à 20 km de Níjar. On peut accéder par la N-344 par Retamar, Ruescas et le carrefour de El Pozo de los Frailes. De Níjar, il faudra suivre la direction de Fernán Pérez et Las Hortichuelas. Enfin, depuis Murcia par l’autoroute de la Mediterranée, il faudra prendre la sortie vers Campohermoso et, dans cette ville, suivre Las Negras.]

Sources:

  • María Rodríguez (texte et photos) et Javier Primo (photos).
  • Images:

RODRÍGUEZ, María ; scientific name – Mediterranean species ; July 2012 ; Jardín Botánico El Albardinal, Cabo de Gata Níjar, Almería; image retrieved from the web “Le Jardín de Sel” [on-line

  • Une reconnaissance spéciale au Jardin Botanique “El Albardinal” par toute la documentation facilitée.

 

2 comments

Leave a comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s